Découvrez les dernières Actualités !!!

x

Les  consignes relatives aux visites et aux mesures de protection sont renforcées dans tous les établissements accueillant des personnes âgées afin de protéger les résidents sans les isoler.

- FOCUS SUR LES VISITES EXTERIEURES

- FOCUS SUR L’ORGANISATION DES ETABLISSEMENTS

- FOCUS SUR LA STRATEGIE DE DEPISTAGE

- FOCUS SUR LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE ET ETHIQUE

download Cliquez ici ! 


" Près de 75% des résidents en Ehpad ont des ressources inférieures au coût de leur hébergement. La solidarité familiale est parfois insuffisante. L'aide sociale à l'hébergement (ASH) peut alors être demandée. Mais, face aux difficultés de nombreuses familles à en bénéficier, quelles pourraient être les pistes d'amélioration de ce dispositif ? " - Source vie-public.fr

download En savoir + 

download  Cliquez ici pour accéder au rapport complet 

 

 

 


download Cliquez ici !

" Au regard de l’évolution de l’épidémie dans les établissements, l’Etat appelle à la très stricte application de ces recommandations dans l’ensemble des structures concernées.
Résumé des mesures :
- Les visites extérieures sont strictement encadrées afin que les résidents puissent continuer à recevoir leurs proches. Il est absolument indispensable que tous les établissements mettent en place ces mesures d’encadrement des visites.
- Les sorties dans les familles sont suspendues temporairement.
- Les accueils de jour ne disposant pas d’entrée séparée sont fermés.
- Les visites des professionnels et des bénévoles formés sont maintenues pour éviter au maximum les ruptures d’accompagnement.
- Les établissements qui le peuvent constituent des secteurs dédiés aux cas suspects ou confirmés (secteurs COVID) afin d’éviter le confinement des résidents dans les chambres.
-  Des actions de dépistage avec des tests antigéniques sont déployées pour tester les professionnels asymptomatiques exerçant au contact des personnes hébergées afin d’éviter la propagation du virus au sein des établissements. "  En savoir +

 

 

Voir le Spot " Gestes barrières en EHPAD" 

 

 

 


 

  • 05/10/2020 : Nouvelles mesures dans les EHPAD
  • Dans le cadre du passage en alerte maximale de Paris et sa petite couronne, le Préfet de police de Paris Didier Lallement, le Préfet de région Marc Guillaume, le Directeur général de l’ARS Aurélien Rousseau, le Recteur de la région académique Christophe Kerrero et la Maire de Paris Anne Hidalgo, annoncent les nouvelles mesures liées au Covid-19 sur le territoire francilien. Au vu de cette situation épidémique, l’ARS avait déjà formulé des recommandations aux directeurs d’EHPAD dès la rentrée."Aujourd’hui, ces mesures doivent être systématisées tout en préservant au maximum le lien social avec les familles et les proches pour éviter l’isolement, mais également en limitant les cas de confinement en chambre à des situations exceptionnelles :
    • Visites autorisées, mais uniquement sur rendez-vous, à 2 maximum et si possible dans un espace dédié ;
    • Suspension des visites par le directeur en cas de non-respect des mesures barrière par les visiteurs ;
    • Suspension des sorties collectives et incitation à limiter les sorties individuelles et en famille à des circonstances exceptionnelles ;
    • Fermeture des accueils de jour n’ayant pas d’entrée séparée avec l’EHPAD, tout en proposant des solutions de répit aux personnes et à leurs aidants ;
    • Dépistage préventif de tous les professionnels à une périodicité recommandée de 14 jours, en utilisant notamment les tests antigéniques ;
    • Dès détection d’un cas, mise en place de mesures plus restrictives le temps que la situation soit maîtrisée : possibilité de suspension temporaire des visites, dépistage RT-PCR de tous les agents et résidents, activation d’une unité COVID dédiée aux malades et fermeture des accueils de jour rattachés à l’EHPAD. "
  •  Source ARS Ile de France 05/10/2020

 

 

  • 02/10/2020 Le congé du proche aidant

    Depuis le 1er octobre, le congés de proche aidant permet de cesser temporairement son activité professionnelle avec la possibilité de prendre des congés rémunérés pour aider un proche handicapé (taux d’incapacité supérieur ou égal à 80%) ou en perte d’autonomie ( GIR  1 à GIR 3)Décret no 2020-1208 du 1er octobre 2020

    Une allocation peut être versée pour pallier la perte de revenu.

    Montant :  43,83 euros par jour pour les personnes en couple et 52,08 euros par jour  pour les personnes seules

    Durée :  jusqu’à 3 mois ( sauf  dispositions conventionnelles) - avec un maximum de 22 jours par mois.

    Renouvelable :  jusqu'à à 1 an

    Attention, ce congés du proche aidant est accessible sous conditionsEn savoir +  Cliquez -ici

    download TELECHARGEZ la Demande d'Allocation  Journalière du proche aidant AJPA  Envoyez à votre Caf le dossier complété et signé avec les pièces justificatives demandées.

     

     

" Le présent document précise les conditions de sécurité à réunir pour assurer cette étape supplémentaire de déconfinement. Il annule et remplace les protocoles précédents relatifs aux mesures de protection dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées, que ce soit en ESMS ou en résidences autonomie."   A noter : Ne sont concernés que les établissements d’hébergement pour personnes âgées ne déclarant plus de cas possibles ou confirmés de Covid-19

... Les plans de retour à la normale visent à atteindre progressivement :

  • la reprise de tous les motifs d’admissions au sein de l’établissement ;
  • la reprise des visites de préadmissions pour toute admission ;
  • l’arrêt de la procédure du confinement préventif en chambre.

S’agissant des nouvelles admissions, les principes suivants demeurent toutefois :

  • un test par RT-PCR doit être effectué au stade de la préadmission à J-2
  • un confinement préventif en chambre de 7 jours doit être également maintenu sauf décision collégiale contraire prise par la direction d’établissement, l’équipe soignante et le cas échéant le médecin coordonnateur, après consultation systématique de l’astreinte « personne âgées » du territoire ou de l’ARS. 

 

En application de l’annonce faite le 14 juin 2020 par le Président de la République, il est engagé une phase supplémentaire de déconfinement progressif et sécurisé dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées ne déclarant plus de cas possibles ou confirmés de Covid-19...

... Les directions des établissements qui ne déclarent plus de cas possible ou confirmé de Covid-19 devront ainsi établir au plus tard le 22 juin 2020 des plans de retour progressif à la « normale », en concertation avec les équipes soignantes et en particulier les médecins coordonnateurs d’EHPAD...

 

Ce protocole* national présente des recommandations précises relatives à l’organisation du confinement dans les établissements lieux de vie des usagers. Toutefois, il revient aux directrices et directeurs d’établissement de décider des mesures applicables localement, après concertation collégiale avec l’équipe soignante, en particulier les médecins coordonnateurs dans les  EHPAD, en fonction de la situation sanitaire de l’établissement et dans le respect des préconisations locales délivrées par les agences régionales de santé.

- Recommandations relatives à la limitation de la circulation au sein de l’établissement - page 1

En fonction de la zone épidémique et de la situation particulière dans laquelle se trouve l’établissement, peuvent ainsi être remis en place :

  • des activités collectives en tout petit groupe, en gardant toujours le même groupe ;
  • certaines animations qui avaient été supprimées, en particulier celles qui mobilisent physiquement les résidents (activité physique adaptée) ou de soins de bien-être (coiffeur, 2 01/06/2020 Coronavirus (COVID-19) socio-esthéticienne, etc), toujours en veillant à organiser les interventions afin de limiter le nombre d’allées et venues ;
  • la prise de repas en petit groupe dans le respect des gestes barrières ;
  • des sorties dans le jardin si l’établissement en dispose ;
  • une action de soutien psychologique pour les résidents, les professionnels et les aidants.

- Visite des proches : conditions, sécurité et déroulement - page 3

- Recommandations relatives aux nouvelles admissions et à l’accueil temporaire - page 5

- Recommandations relatives au confinement en chambre - page 8

  • 22/05/20 : Prise en charge nutritionnelle et mobilisation physique en EHPAD - download Cliquez ici !
    • Le déconfinement : l’ARS a produit des recommandations et accompagne les établissements sur plusieurs problématiques comme la réouverture des visites dans un cadre maîtrisé, le renforcement des mesures d’hygiène pour les intervenants de retour dans les établissements, la reprise d’une vie sociale avec la mise en place de nouvelles règles concernant les repas, les animations…
    • Le suivi renforcé des résidents : après deux mois de confinement, la période post Covid nécessite de porter aux résidents une attention accrue. Des risques de déshydratation et de dénutrition peuvent survenir, ainsi qu’une perte musculaire. Un bilan médical complet doit être réalisé, et l’accent doit être mis sur la lutte contre la dénutrition et la reprise d’une activité physique adaptée. Il s’agit de remobiliser les personnes âgées et de leur proposer un suivi médical personnalisé : reprise de poids, hydratation, activité physique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • 19/04/20 : Reprise de visites encadrées en EHPAD dès le 20/04/2020  : De nouvelles recommandations ont été élaborées afin d'organiser, sous la responsabilité des directeurs d'établissements, un droit de visite pour les familles. Tout en maintenant une sécurité sanitaire, ces visites pourront s'organisées à la demande du résident, dans des conditions limitées avec un maximum de 2 personnes par famille, sans aucun contact physique et dans les conditions fixées par les directions d'établissements. Cliquez sur l'image ci-dessous.
  • " Le confinement en EHPAD est difficile à vivre pour nos aînés et leurs proches. C’est pourquoi, à la demande d’un résident, sous la responsabilité du directeur d’établissement et dans le cadre d’un protocole strict, les visites pourront reprendre dès demain. " Olivier Véran - Ministre des Solidarités et de la Santé .  

 

 

 

 

 

 

Pour répondre aux problématiques spécifiques rencontrées par les familles, le réseau France Alzheimer a mis en place de  nouveaux services d’écoutes téléphoniques.

Afin de consulter les actions proposées par les associations  départementales France Alzheimer et maladies apparentées face au Covid-19, cliquez sur le guide ci-dessous.