Comment bien choisir ?

Ce n'est jamais vraiment de gaieté de coeur que l'on se met en quête d'une maison de retraite pour un parent ou l'un de ses proches. On voudrait trouver la maison de retraite idéale où nos aînés se sentiraient "comme chez eux", mais malheureusement on est souvent confronté aux difficultés de faire un choix parmi un grand nombre d'établissements.

Il convient de s'interroger en tout premier lieu, sur les besoins médicaux de la personne âgée.

Le choix de la structure d'accueil découlera de cette évaluation que le médecin de famille sera à même d'effectuer. Il pourra également conseiller l'entourage.

Règle d'or : quand la situation le permet, il faut associer le plus possible la personne intéressée au choix de l'établissement, cela lui apportera une aide psychologique et affective précieuse.

L’idéal est bien sûr une entrée en maison de retraite en douceur, précédée, pourquoi pas, de courts séjour successifs qui permettront au résident ou à la résidente de mieux s'intégrer. Mais il arrive que l'entrée se fasse en urgence, soit après un séjour dans un établissement sanitaire consécutif à une hospitalisation, soit parce que la famille ne peut plus faire face à une situation de grande dépendance ou à l’évolution de la maladie. Enfants, petits-enfants paniquent, culpabilisent souvent. Responsables d'établissements et médecins sont formels : il ne faut pas se sentir responsable de quoi que ce soit si on a fait au mieux : comment reprocher à une famille de ne plus pouvoir s'occuper correctement d'un parent malade souffrant de la maladie d'Alzheimer, par exemple ?

pub_int_choisir