L’arthrose

Définition / Causes : C'est une maladie dégénérative des articulations qui voient leur surfaces cartilagineuses se détruire et perdre de leur efficacité de glissement. On observe ainsi un enraidissement progressif des articulations concernées. L`arthrose atteint l'adulte après 60 ans le plus souvent et la femme plus que l'homme mais peut être plus précoce sur des articulations maltraitées par un travail intensif ou un surpoids.

Signes en faveur de ce diagnostic : La raideur douloureuse du réveil avec une période de dérouillage nécessaire est assez évocatrice.

 

Aller plus loin...

Diagnostic

Douleur à la mobilisation qui cède au repos, enraidissement et douleur sourde à la première mobilisation et signes radiologiques d’amincissement du cartilage (plus ou moins présence d’excroissances appelées ostéophytes) sont les signes suffisants pour poser le diagnostic d’arthrose. On parle de coxarthrose pour la hanche, de gonarthrose pour le genou, d’omarthrose pour l’épaule de cervicarthrose pour le rachis cervical, de dorsarthrose pour le rachis dorsal, et de lombarthrose pour le rachis lombaire.

Examens fréquemment réalisés dans cette pathologie

Radiographies de l’articulation concernée. Exceptionnellement, on est amené à ponctionner une articulation qui présente un épanchement inflammatoire conséquent et le liquide sera alors analysé.

Principes du traitement

Principes du traitement préventif : La prévention passe par une chasse aux kilos superflus pour ne pas solliciter outre mesure les articulations qui supportent les effets de la pesanteur. Par ailleurs il faut éviter les activités qui répètent le même traumatisme un grand nombre de fois.

Principes du traitement médical : Il s’efforce de diminuer la douleur lors des poussées et fait appel aux anti-inflammatoires non stéroïdiens le plus souvent, leur efficacité est régulièrement vérifiée mais ils ne sont pas dénués d’effets secondaires en particulier chez la personne âgée, à qui ils sont surtout destinés. Une classe de médicaments se veut complémentaire en inhibant l’interleukine qui est un des médiateurs de la destruction du cartilage. Leur effet s’ajoute à celui des anti-inflammatoires après 4 à 6 semaines de traitement.

Traitement chirurgical : Le blocage mécanique de l’articulation (arthrodèse) est devenu exceptionnel on lui préfère en général le remplacement de l’articulation par une prothèse.

Evolution et pronostic

La destruction totale de l’articulation amène à la chirurgie prothétique dans certains cas. Il faut savoir choisir le bon moment pour cela et préserver ainsi l’autonomie de la personne âgée. La chirurgie des prothèses articulaires hanche, genou et épaule est maintenant bien rodée et apporte un confort de vie que les patients arthrosiques avaient oublié.

 

EN SAVOIR +  sur l'ARTHROSE -  Société Française de Rhumatologie